Beer or "grain-wine? Parisians Brewers' Community in the 18th Century - Archive ouverte HAL Accéder directement au contenu
Thèse D'établissement Année : 2016

Beer or "grain-wine? Parisians Brewers' Community in the 18th Century

Bière ou "vin de grain" ? La communauté des brasseurs parisiens au XVIIIe siècle

(1)
1
Marion Humbert

Résumé

So far, realized works on Parisian professions' communities have yet neglected one well implanted occupation for a long time in the French capital: brewers. Indeed, it appears that in the 18th century the contemporaries considered beer consumption in Paris as a little spread phenomenon; mainly for cultural reasons. But, the brewers' community is rich and presents the same logics of functioning as the other Parisian professions; between mistrust toward the royal power and internal crisis in the middle of the century. Therefore, we are going to attempt to solve this paradox by recreating the beer production line with its constraints. Beer marketing together with the regulation has consequences on the brewer masters; firstly, at a personal scale with the current use of sometimes conflicts with other professions' communities. It also creates clashes between the masters, sometimes arguing on the management of the significant amounts of taxes carried by the product. Moreover, a more precise study of this tax level shows that beer consumption is a more massive phenomenon than believe the contemporaries. Enough significant anyhow to allow some masters and craftsmen' widows to live in wealth thanks to their business but also by keeping up with wise family and professional relationships. Success does not concern all the members of the profession who sometimes are not capable of facing all the substancial expenses that the beer business is creating.
Les travaux réalisés sur les communautés de métiers parisiennes ont délaissé jusqu'ici une profession pourtant implantée de longue date dans la capitale : les brasseurs. Il apparaît en effet qu'au XVIIIe siècle, les contemporains considèrent la consommation de bière à Paris comme un phénomène fort peu répandu, essentiellement pour des motifs culturels. Or, la communauté des brasseurs est riche et présente les mêmes logiques de fonctionnement que les autres métiers parisiens, entre défiance envers le pouvoir royal et crises internes au milieu du siècle. Nous allons donc tenter de résoudre ce paradoxe, notamment en reconstituant la chaîne de production de la bière et ses contraintes. Sa commercialisation ainsi que les règlements la concernant ont des conséquences sur les maîtres, tout d'abord à l'échelle individuelle, par l'utilisation courante mais parfois dangereuse du crédit, ensuite à l'échelle collective car cet arsenal juridique provoque tensions et conflits avec d'autres communautés de métiers mais également entre les maîtres, parfois en désaccord pour gérer les importantes sommes issues de la fiscalité pesant sur le produit. L'étude plus précise de cette fiscalité prouve par ailleurs que la consommation de bière est un phénomène plus massif que ne le croient les contemporains. Suffisamment massif en tous cas pour permettre à certains maîtres et veuves d'artisans de vivre dans l'aisance, grâce à leur commerce mais aussi à l'entretien de relations familiales et professionnelles judicieuses. Leur succès est loin de concerner tous les membres de la profession, parfois incapables de faire face aux importantes dépenses que génère le commerce de brasserie.
Fichier principal
Vignette du fichier
HUMBERT_These_ENC.pdf (15.83 Mo) Télécharger le fichier

Dates et versions

hal-03427804 , version 1 (14-11-2021)

Identifiants

  • HAL Id : hal-03427804 , version 1

Citer

Marion Humbert. Bière ou "vin de grain" ? La communauté des brasseurs parisiens au XVIIIe siècle. Histoire. Ecole nationale des chartes, 2016. Français. ⟨hal-03427804⟩

Collections

PSL ENC
31 Consultations
18 Téléchargements

Partager

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More