Goscinny aux commandes - Archive ouverte HAL Accéder directement au contenu
Thèse D'établissement Année : 2021

Goscinny at the helm

Goscinny aux commandes

Résumé

The end of the 2010s saw a return of René Goscinny in the news: the fortieth anniversary of his death in 2017, followed two years later by the sixtieth anniversary of the creation of his most famous series, Asterix the Gaul, were the pretext for new publications, publicity operations and exhibitions about him, at the Angoulême Comics Museum, the Cinémathèque française or the Museum of Art and History of Judaism. These years have also been marked by the disappearance of collaborators and important figures of the newspaper Pilote, Marcel Gotlib in 2016, then Claire Bretécher and Albert Uderzo in 2020. While the year 2020-2021 has been declared "year of the comic strip" by the Ministry of Culture, encouraging research on this popular leisure, art recognized but media little studied by the historical sciences, it is interesting to return to the action of Goscinny, undoubtedly the most illustrious of French authors of comics, in the evolution of the latter. This role seems, in the mouths and writings of the actors and commentators, to be unavoidable and indisputable: through his personal prestige and his action as editor-in-chief of the newspaper Pilote, Goscinny would have opened the door to the modern comic strip. This opinion is shared by Goscinny, who declared in 1973, in an interview with Jacques Glénat and Numa Sadoul: "Whether we like it or not, I occupy a special place in this profession". If the assertion is incontestable, the mechanisms of this influence remain to be understood. In particular, it is a question of disentangling the truth from the myth in order to explain how René Goscinny, through his action within the newspaper Pilote, from its creation in which he participated in 1959 to its transition to a monthly format in 1974, the year in which he definitively left the editorial staff, favored the emergence of a new comic strip and how this one was built and acquired a status, while at the same time making the status of its authors evolve.
La fin des années 2010 a vu un retour de René Goscinny dans l’actualité : les quarante ans de sa disparition en 2017, suivis, deux ans plus tard, des soixante ans de la création de sa série la plus célèbre, Astérix le Gaulois, ont été le prétexte à de nouvelles publications, opérations publicitaires et expositions à son sujet, au musée de la Bande dessinée d’Angoulême, à la Cinémathèque française ou au Musée d’art et d’histoire du judaïsme. Ces années ont également été marquées par les disparitions de collaborateurs et de figures importantes du journal Pilote, Marcel Gotlib en 2016, puis Claire Bretécher et Albert Uderzo en 2020. Alors que l’année 2020-2021 a été déclarée « année de la bande dessinée » par le ministère de la Culture, encourageant les recherches sur ce loisir populaire, art reconnu mais média peu étudié par les sciences historiques, il est intéressant de revenir sur l’action de Goscinny, sans doute le plus illustre des auteurs français de bande dessinée, dans l’évolution de celle-ci. Ce rôle semble, dans la bouche et sous la plume des acteurs et commentateurs, incontournable et indiscutable : à travers son prestige personnel et son action de rédacteur en chef du journal Pilote, Goscinny aurait ouvert la porte à la bande dessinée moderne. Cet avis est partagé par l’intéressé, qui déclare en 1973, dans une interview à Jacques Glénat et Numa Sadoul : « Qu’on le veuille ou non, j’occupe dans ce métier une place à part ». Si l’affirmation est incontestable, les mécanismes de cette influence restent à saisir. Il s’agit en particulier de démêler le vrai du mythe pour expliquer comment René Goscinny, par son action au sein du journal Pilote, de sa création à laquelle il participe en 1959 à son passage à une formule mensuelle en 1974, année où il s’éloigne définitivement de la rédaction, favorise l’apparition d’une nouvelle bande dessinée et comment celle-ci se construit et acquiert un statut, tout en faisant évoluer celui de ses auteurs.
Fichier principal
Vignette du fichier
2021_ThENC_PIOVANO-Flavien.pdf (11.49 Mo) Télécharger le fichier
Origine : Fichiers produits par l'(les) auteur(s)

Dates et versions

hal-04022606 , version 1 (10-03-2023)

Identifiants

  • HAL Id : hal-04022606 , version 1

Citer

Flavien Piovano. Goscinny aux commandes : la politique rédactionnelle du journal Pilote (1959-1974). Sciences de l'Homme et Société. École nationale des chartes (Paris), 2021. Français. ⟨hal-04022606⟩
2 Consultations
2 Téléchargements

Partager

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More