Accéder directement au contenu Accéder directement à la navigation
Thèse d'établissement

L'Ecole Estienne, 1889-1949 : La Question de l'apprentissage dans les industries du livre

Résumé : La fondation de l'école Estienne en 1889 par le conseil municipal de Paris est symbolique de l'ingérence des pouvoirs publics dans l'organisation de l'apprentissage en France. Cette école représente en effet un modèle de formation inédite dans les industries du livre, le modèle scolaire. De 1889 à 1918, il est clairement rejeté par les organisations syndicales et ouvrières, qui y voient une menace pour leur gestion autonome et paritaire des relations professionnelles. La loi Astier en 1919 oblige les industries à se soumettre à une organisation rationnelle de l'apprentissage. Cette rupture pousse les organisations syndicales à investir l'Ecole Estienne, qui par ailleurs souffre d'un manque croissant de moyens. En effet, il lui faut former ses élèves aux nouvelles technologies (photogravure, l'off-set). Mais son enseignement évolue significative dans les années 1930, en orientant une partie de son enseignement vers le graphisme. C'est à la Libération que ces deux orientations sont clairement soutenues par les pouvoirs publics, évolution qui accompagne un changement majeur : désormais l'école Estienne ne forme plus des ouvriers mais des cadres.
Liste complète des métadonnées

https://hal-enc.archives-ouvertes.fr/halshs-00157091
Contributeur : Marie-Cécile Bouju <>
Soumis le : lundi 25 juin 2007 - 12:31:13
Dernière modification le : mardi 27 octobre 2020 - 13:44:02
Archivage à long terme le : : jeudi 8 avril 2010 - 18:23:09

Fichiers

Estienne.pdf
Fichiers produits par l'(les) auteur(s)

Identifiants

  • HAL Id : halshs-00157091, version 1

Collections

Citation

Marie-Cécile Bouju. L'Ecole Estienne, 1889-1949 : La Question de l'apprentissage dans les industries du livre. Histoire. 1998. Français. ⟨halshs-00157091⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

587

Téléchargements de fichiers

6840