Reconfiguring Merovingian Latin in Carolingian times: a sociolinguistic study of royal diplomas and hagiographical rewritings (7th-9th century) - Archive ouverte HAL Accéder directement au contenu
Thèse D'établissement Année : 2010

Reconfiguring Merovingian Latin in Carolingian times: a sociolinguistic study of royal diplomas and hagiographical rewritings (7th-9th century)

La reconfiguration du latin mérovingien sous les Carolingiens : étude sociolinguistique des diplômes royaux et des réécritures hagiographiques (viie-ixe siècle).

(1)
1
Rémy Verdo
  • Fonction : Auteur
  • PersonId : 980903

Résumé

Carolingian Latin is more or less implicitly seen as a return to “classical” standards, after the apparent disorder of Merovingian Latin. Actually, one has not ended reconsidering the latter; moreover, the rules of the linguistic reform initialized by Pippin iii are still left undetailed. By means of “diachronic Romance sociolinguistics” (also called “sociophilology”), a cross-analysis of a corpus consisting in original diplomas and couples of hagiographical texts enables to make out the sometimes paradoxical characteristics underlying the redaction of apparently very different texts. The Carolingian language provides a fluctuation of registers that did not exist in previous times, whereas their chronological appearance can vary from one kind of text to another. Indeed, many diplomas, through their language, reflect more and more closely the structures of acrolectal orality. This ends after Louis the Pious’ imperial coronation, in times when the language of hagiographical rewritings has already neatly broken with the linguistic compromises that, at the end of the 8th century, progressively failed to provide enough receptibility to illiterate people.
La latinité carolingienne passe plus ou moins implicitement pour un retour à des normes classiques, après le désordre apparent de la latinité mérovingienne. En réalité, on n'a pas fini de reconsidérer cette dernière ; par ailleurs, il reste à détailler les modalités de la réforme linguistique lancée par Pépin III. À travers la grille de la "sociolinguistique diachronique romane", l'analyse croisée d'un corpus de diplômes originaux et de couples de textes hagiographiques permet d'entrevoir les lignes de forces parfois paradoxales qui sous-tendent la composition de textes en apparence très différents. Les niveaux de langue carolingiens s'avèrent ainsi plus larges et fluctuants qu'à l'époque précédente, tandis que la chronologie de leur apparition varie selon les sources. En effet, la langue de nombreux diplômes reflète de plus en plus étroitement les structures de l'oralité acrolectale romane jusqu'au couronnement impérial de Louis le Pieux, époque où la langue des réécritures hagiographique a déjà largement rompu avec les compromis langagiers qui, à la fin du VIIIe siècle, peinaient à assurer sa réceptibilité auprès des illettrés.
Fichier principal
Vignette du fichier
these-verdo-edition1-ne-varietur_hal.pdf (4.76 Mo) Télécharger le fichier
Origine : Fichiers produits par l'(les) auteur(s)
Loading...

Dates et versions

tel-01769817 , version 1 (29-04-2018)

Identifiants

  • HAL Id : tel-01769817 , version 1

Citer

Rémy Verdo. La reconfiguration du latin mérovingien sous les Carolingiens : étude sociolinguistique des diplômes royaux et des réécritures hagiographiques (viie-ixe siècle).. Histoire. Ecole nationale des chartes, 2010. Français. ⟨tel-01769817⟩

Collections

PSL ENC
177 Consultations
415 Téléchargements

Partager

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More